• Accueil /
  • Blog /
  • Miser sur la compliance et la RSE pour conquérir de nouveaux marchés /

Miser sur la compliance et la RSE pour conquérir de nouveaux marchés

Publié le Wednesday, March 31, 2021 par Marie Le Cam
RSE et compliance

Jeudi 17 mars avait lieu le webinar Provigis avec près d’une centaine de participants. Une heure durant laquelle nos intervenants ont échangé autour des bonnes pratiques RSE. L’occasion notamment pour les participants de s’interroger sur la maturité de leur entreprise concernant ses pratiques RSE et la façon de les utiliser comme une reconnaissance visible du plus grand nombre ? 

Ce webinar était animé par Rémi Lenthéric, Directeur Provigis, avec la participation de Nicolas Dussert, Senior Sales Manager pour EcoVadis et François Girard, Directeur Général d’Entreprises Responsables +.

Les normes et labels RSE utilisés par les Directions Achats et le contexte réglementaire

Être conforme commence par la connaissance du contexte réglementaire qui s’impose à son environnement. François Girard en a profité pour nous rappeler les grands principes :

  • LME, loi de modernisation de l’économie (LME) est une loi du 4 août 2008
  • Loi HAMON, loi no 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation
  • Loi SAPIN II, Loi no 2016-1691 du 9 décembre 2016 relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique
  • RGPD, règlement no 2016/679, adopté par le Parlement européen le 27 avril 2016, dit règlement général sur la protection des données (RGPD, ou encore GDPR)
  • Loi sur devoir de vigilance, loi n°2017-399 mars 2017, relative au devoir de vigilance des sociétés mères et entreprises donneuses d’ordre (extension européenne en cours)
  • Loi Pacte, loi du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises

« Le minimum : être en conformité réglementaire … mais il serait dommage de s’arrêter là ! »

François Girard a ensuite explicité les caractéristiques qu’un bon Label RSE doit avoir :

« Si les choses ne sont pas claires, les garanties ne sont pas là. Le fondement du label, c’est la clarté de sa conception au yeux de tous. Il doit confirmer ce crédit de transparence dans la durée au travers de la qualité de son référentiel RSE en faisant évoluer son référentiel et son processus de labellisation au fur et à mesure que son contexte évolue lui-même. […] Le principe d’amélioration est très important, le label n’est pas un aboutissement mais un engagement d’aller dans une démarche d’amélioration continue.»

Ce processus de labellisation doit être irréprochable, il doit incorporer les parties prenantes du projets. Il faut garder en tête l’indépendance des différents points du processus, si il y a une insuffisance dans un des points donnés, être bon ailleurs n’est pas significatif :

« Un bon point ne va pas forcément rattraper un mauvais point, en tout cas peut-être pas pour tous ! »,

rappelle François Girard. 

François Girard nous partage à cette occasion le Verbatim du Groupe Schmidt de Patrice Celerier, Responsable Orga et Performance Achats Groupe :

« Nos pratiques, en matière d’achats responsables et durables sont reconnues par le label RFAR et la norme ISO 20400. Elles guident le choix de nos fournisseurs partenaires, qui portent les mêmes valeurs que les nôtres. Par réciprocité, nous privilégions un sourcing dans nos pays clients et nous interdisons de travailler là où les risques supposés de corruption sont les plus élevés. Nous contribuons à l’essor de l’écosystème local, puis national, européen et enfin mondial pour maintenir l’emploi de proximité et réduire les impacts économiques, sociaux et environnementaux de nos approvisionnements. Nous faisons de nos pratiques en matière d’achats responsables et durables, un levier pour notre Commerce et un argument auprès de nos consommateurs. »

La RSE un enjeu pour tous, des PME aux grands Groupes

Rémi Lenthéric, pour accompagner les propos de François Girard, nous propose de découvrir un exemple de mise en application d’une démarche RSE au sein de Provigis. Par la suite un bref rappel a été proposé concernant la compliance fournisseur, vous pouvez le découvrir ici :

Compliance fournisseur, le cas Provigis

Rémi Lenthéric en profite pour nous présenter le déploiement d’un questionnaire RSE standardisé qui a vocation de permettre aux petites structures de se lancer dans une démarche RSE à moindre coût (financier et humain). Ce type de solution permet notamment aux entreprises de bénéficier de la mutualisation des données. L’objectif est de permettre l’accès aux petites structures qui souhaitent faire un premier pas vers une démarche RSE.

« Une opportunité en vue de se différencier, d’améliorer sa compétitivité et de partager un ensemble de valeurs RSE qui seront à l’avenir des enjeux de plus en plus stratégiques.»

nous explique Rémi Lenthéric

Les tendances et le contexte réglementaire tendent à s’accélérer. Avec la crise sanitaire une prise de conscience s’est réalisée : la responsabilité des sociétés, l’opinion publique, les mouvements sociaux, la réputation et l’image de marque font évoluer l’offre dans l’optique d’intégrer les valeurs RSE. A cela s’ajoute aussi qu’avec la prise de conscience, les investisseurs sont plus enclins à se diriger vers les structures ayant une appétence pour la RSE.

Nicolas Dussert relève une évolution :

« Il y a 10 ans, on était plutôt dans une approche de vérifier qu’il n’y ait pas de risque dans sa supply chain et d’agir à réduire ses risques pour minimiser au maximum les risques d’infractions et de sécurité. […] Ce que l’on voit évoluer, c’est que les ETP avec lesquelles on travaille aujourd’hui ont une forte volonté maintenant d’avoir un impact positif sur leur écosystème. »

Nicolas Dussert a ensuite présenté la méthodologie Ecovadis avec 21 critères RSE essentiels, issus de l’ISO 26000 et regroupés en 4 grandes catégories : l’Environnement, Social & Droit de l’Homme, Ethique et Achats responsables.

Un focus a également été présenté sur la lutte contre le changement climatique qui implique la réduction des émissions de CO2.

« Sur les 20 000 dernières entreprises évaluées, on s’aperçoit que 15% seulement des entreprises sont amenées à calculer et donc à rendre des comptes à leur donneur d’ordre sur leur émission carbone. Quand bien même on veut baisser ses émissions de C02 […] On constate un manque de maturité sur ces questions. Il y a un besoin déjà de faire monter cette maturité et d’accompagner ces entreprises pour qu’elles comprennent de quoi on parle et donc de les aider à calculer leurs émissions de carbone et à l’avenir mettre en place une solution pour les réduire. »

Nos intervenants ont conclu avec un rappel de la complémentarité possible des approches entre les labels. En travaillant méthodiquement, il est possible d’utiliser chaque labels et outils pour augmenter ses valeurs RSE. 

Le webinar s’est terminé avec une session de questions/réponses avec les participants afin d’approfondir certaines réflexions sur l’importance d’une démarche RSE.

Nous remercions vivement nos participants et nous vous donnons très prochainement rendez-vous pour de nouveaux webinars Provigis !

Pour accéder au replay du webinar, cliquez ici


A propos de EcoVadis : 

EcoVadis opère une plateforme mondiale d’évaluation et de mutualisation des performances RSE utilisée par plus de 75 000 entreprises de toutes tailles dans 160 pays. EcoVadis combine un système d’information et un réseau d’experts pour mettre à disposition de ses clients acheteurs et fournisseurs des notations simples, fiables et comparables couvrant 200 catégories d’achat et 21 indicateurs (des « émissions de CO2 » au « travail des enfants »).

A propos de ER + : 

Entreprises Responsables + (ER+) est née de la volonté de six organisations professionnelles : la CPME, le CINOV-IT, la FACIM, la FIGEC, le GICAN et l’Observatoire COMMEDIA de regrouper leurs forces et de mutualiser leurs compétences pour favoriser l’accès des entreprises à la RSE. Dans un souci de permettre l’accès à la RSE à toutes les structures y compris les plus petites, un des principes est un effort consenti minimal pour un effet visible sur l’activité commerciale.
L’encouragement de l’éthique et de la loyauté des pratiques dans la relation commerciale est par conséquent un axe majeur pour l’association.

A propos de PROVIGIS :

Créé en 2009, Provigis sécurise les relations commerciales entre les entreprises en garantissant la conformité de l’ensemble des sous-traitants et fournisseurs (obligations réglementaires, travail dissimulé ou illégal, risques RSE, etc. Provigis permet également aux PME et TPE de partager et rendre visibles leurs pratiques responsables vertueuses à tout leur écosystème. Provigis est une société du groupe Freelance.com.

Marie Le Cam

Curieuse des nouvelles technologies et des services numériques existants, j’ai à cœur de favoriser le partage et les réflexions sur les thématiques qui peuvent apporter des solutions innovantes et digitales aux nouveaux enjeux des Directions Achats !

Ajouter un commentaire

Demande de démo
* champs obligatoires